Cérémonie des vœux aux habitants du 10e - jeudi 24 janvier 2019

Alexandra Cordebard, Maire du 10e arrondissement, et les élu.e.s du 10e vous adressent leurs meilleurs vœux pour cette année 2019 et ont le plaisir de vous convier à la cérémonie des vœux aux habitants du 10e : jeudi 24 janvier 2019 à 18h30 en Mairie du 10e.

Mairie du 10e arrondissement
72 Rue du Faubourg Saint-Martin
75010 PARIS
  • Château d'Eau
  • 10009 - HITTORFF
Voir la fiche

Le discours de la Maire

Seul le prononcé fait foi.


Mesdames et Messieurs,

Chers habitants du 10e arrondissement,

Madame la Députée, chère Élise Fajgeles,

Monsieur le Sénateur, cher Rémi Féraud,

Monsieur le Maire, cher Emmanuel Grégoire,

Mesdames et Messieurs les élus du 10e arrondissement, chers collègues,

 

Vous accueillir dans notre maison commune, être devant vous aujourd’hui, est plus qu’un plaisir. C’est plus qu’une cérémonie annuelle, c’est plus qu’une tradition respectée. C’est pour moi une responsabilité. C’est pour moi une fierté.

Parce que mon rôle – en tant que maire, en tant qu’habitante du 10e aussi – mon rôle est d’être à votre écoute et à vos côtés. Mon devoir est de mettre mon énergie et ma volonté à votre service. De faire de vos combats les miens, et de construire avec vous et pour vous, le 10e que nous souhaitons.

Cette responsabilité – peut-être aujourd’hui plus que jamais, dans la période troublée que notre pays traverse – cette responsabilité m’oblige. Elle m’engage vis-à-vis de chacune et de chacun d’entre vous, vis-à-vis de notre arrondissement et de notre ville.

Alors qu’un grand débat national vient de débuter, auquel la Ville de Paris et la mairie du 10e prendront toute leur part, et que des cahiers de doléances vous sont ouverts, je souhaite que cette occasion soit pour vous, et pour toutes les Parisiennes et tous les Parisiens, celle de faire entendre vos attentes, vos espérances en un avenir meilleur.

Espérances dans un Paris encore plus solidaire, encore plus durable, encore plus responsable, qu’il s’agisse de la lutte contre le dérèglement climatique, comme du respect des valeurs d’accueil et de fraternité qui fondent notre modèle républicain.

Espérances en un espace public plus égalitaire entre les femmes et les hommes, plus accueillant pour nos enfants, pour les familles, pour nos aînés, pour les personnes en situation de handicap.

Espérances en une ville plus accessibles à toutes et tous, et notamment à ceux qui éprouvent des difficultés à y vivre, à s’y loger, et à s’y déplacer. Cela passe, c’est ma conviction, par le service public, trop souvent critiqué, trop souvent mis à l’épreuve aussi. Et à cet égard, je voudrais d’ailleurs, avoir avec vous une pensée pour les deux sapeurs-pompiers de la caserne Château d’Eau, qui se sont sacrifiés pour protéger notre ville et ses habitants, lors du drame du 12 janvier dernier, qui a fait, hélas, plusieurs victimes rue de Trévise.

Ces espérances en une société plus juste, nous devons à chaque instant nous donner les moyens de les mettre en œuvre. Nous ne devons pas les croire hors de notre portée. Parce que leurs fondations reposent sur la participation citoyenne, sur l’engagement de toutes et tous – qu’il soit individuel ou collectif – sur la démocratie à son échelon le plus local, et peut-être également le plus tangible.

Depuis un peu plus d’un an, je suis maire de l’arrondissement, dans lequel je vis depuis 1992. Et depuis toutes ces années, mais plus encore depuis mon élection bien sûr, j’ai pu, et en de multiples occasions, voir à quel point ces énergies, ces forces de terrain, ces initiatives, conjuguées à celles des élus de proximité, peuvent construire, peuvent changer, peuvent faire.

Oui, c’est ensemble, c’est grâce à vous et c’est bien sûr pour vous, que nous avons fait de 2018 une année de mouvements dans le 10e arrondissement et à Paris.

En 2018, nous avons concrétisé de nombreux projets déposés et votés au Budget participatif. Nos trottoirs ont été élargis, nos pieds d’arbre végétalisés, nos carrefours sécurisés et apaisés, comme celui des rues Dieu, Toudic et Beaurepaire par exemple, et que j’inaugurerai dans quelques jours.

Nous avons embelli nos écoles, et ouvert une crèche rue du faubourg du Temple.

Avec l’opération « Tous mobilisés », nous avons initié une démarche collective pour le quartier Saint-Vincent-de-Paul – Lariboisière.

De grands chantiers ont démarré, comme la place Jan Karski, la Promenade urbaine le long du boulevard de la Chapelle, ou le Balcon vert au-dessus des voies de la gare de l’Est. Nous avons planté des arbres à travers tout le 10e, dont le 10 000e de la mandature, sur la pointe Poulmarch.

Pour mieux nettoyer nos rues, de nouveaux agents de la propreté et de nouvelles machines ont été déployés dans notre arrondissement.

Nous avons mis toutes nos forces dans la renaissance de la Scala, boulevard de Strasbourg, au cœur de ce quartier historique, qui fait du 10e l’arrondissement des théâtres.

Ensemble en 2018, nous avons dit oui au Plan Climat proposé par Anne Hidalgo, et nous avons conduit le 10e en tête de pont de ces engagements, en le déclinant localement à travers, par exemple, le lancement d’une « Rue Zéro Déchet », rue de Paradis.

Nous avons créé des logements sociaux en préemptant des immeubles à travers tout l’arrondissement, j’y reviendrai. La sécurité et la lutte contre les incivilités ont été renforcées, qu’il s’agisse des forces de l’ordre, avec l’extension de la Zone de sécurité prioritaire autour de la gare du Nord, comme des agents de la Ville de Paris, avec la montée en puissance des brigades de lutte contre les incivilités.

Enfin, nous avons tout fait pour obtenir de l’État de nouvelles places d’hébergement, pour mettre à l’abri les plus fragiles d’entre nous, rencontrés lors de la première Nuit de la Solidarité.

Nous avons d’ailleurs pris toute notre part à cet engagement, en hébergeant au sein même de notre mairie, dès l’hiver dernier, des familles sans-abri.

Oui, des portes aux gares et du canal aux faubourgs, ensemble, grâce à vous, habitants, commerçants, employés, responsables associatifs, agents de la Ville et élus bien sûr, nous avons fait vivre notre 10e arrondissement.

En 2019, je ne relâcherai pas l’effort. Beaucoup reste à faire, je le sais, et c’est pourquoi je reste mobilisée et à l’écoute. Pour que chaque enjeu, chaque initiative, chaque signalement, chaque inquiétude, chaque projet trouve une réponse adaptée, puisse se concrétiser.

Parce que – et ce n’est pas une simple formule éculée, ce n’est pas qu’une incantation – parce que oui, nous sommes plus forts ensemble.

Je pense à cet immeuble du 27 rue de Saint-Quentin, dont le squat a fait subir à ses voisins une situation extrêmement pénible pendant de longs mois.

Ces voisins, nous nous sommes tenus à leurs côtés. Nous nous sommes battus ensemble pour résoudre avec eux les difficultés auxquelles ils étaient confrontés, au plan juridique, au plan sanitaire, au plan humain surtout.

Chaque jour, vous me faites aussi remonter vos signalements concernant la propreté de nos rues, et les incivilités trop nombreuses qui y sont constatées : les encombrants abandonnés sur la voie publique, les graffitis sur vos portes, les fumeurs indélicats qui jettent leur mégot au sol…

Et grâce à ces signalements, mais aussi à l’action continue des agents de la Propreté de Paris – Paul Simondon ne me démentira pas – nous sommes à même de mieux protéger notre espace public, ce patrimoine commun que nous avons en partage.                                                                                          

Je pense encore au renforcement de la sécurité de nos enfants lors des traversées piétonnes, que nous avons mis en place et qui rassure les parents d’élèves des écoles Legouvé et Martel entre autres.

Enfin, je voudrais saluer les initiatives associatives, comme ces marches exploratoires de femmes du 10e, qui travaillent aujourd’hui avec nous, dans le cadre du Budget participatif 2019, à des propositions pour améliorer le partage égalitaire de notre cadre de vie, de notre espace public.

Ces exemples, et bien d’autres encore, sont ceux du quotidien. Mais ils vont plus loin, ils résonnent au-delà de leur seul aspect pragmatique. Tous esquissent les grands enjeux qui définiront la ville de demain.

Un Paris inclusif et attentionné à l’égard de toutes et tous. Un Paris bienveillant où il fait bon vivre quel que soit notre âge, notre genre, notre identité. Un Paris au cadre de vie respecté et respectueux de nos biens communs. Un Paris écoresponsable et sans carbone. Un Paris solidaire, qui prend soin de ses habitants.

C’est le Paris – vous le disiez cher Emmanuel Grégoire – c’est ce Paris pour lequel, aux côtés d’Anne Hidalgo, nous nous battons.

Et nous poursuivrons ce combat, résolument, pour vous tous, en 2019. Nous poursuivrons ce combat pour un espace public partagé, rénové, restitué aux piétons.

Avec le réaménagent des grandes places emblématiques de notre ville, dont Anne Hidalgo a lancé l’embellissement. Dans le 10e, à notre échelle, ces places qui structurent nos quartiers, redeviendront demain des lieux de vie, des espaces communs. La place Stalingrad est aujourd’hui en travaux ; la place Jan Karski sera inaugurée au printemps ; et un projet est lancé, avec les riverains, pour la place du Colonel Fabien. J’ai également à l’esprit la Promenade urbaine, dont le chantier se poursuit, et qui abolira demain une frontière, en devenant un trait d’union entre les 10e, 18e et 19e arrondissements.

La rénovation de notre ville permet également de renouveler nos modes de vie. Anne Hidalgo a initié « Réinventer Paris », ces grands chantiers qui voient le jour en restituant aux Parisiennes et aux Parisiens de grands espaces à travers tout Paris.

Et dans le 10e, nous ne sommes pas en reste, avec de grands travaux qui transformeront notre arrondissement : le nouvel hôpital Lariboisière, la future gare du Nord, la caserne Château-Landon, ou bien l’ancien enclos Saint-Lazare, autour du square Alban Satragne.

Après de longs travaux, celui-ci renaîtra enfin en 2019, au cœur d’un quartier métamorphosé par l’ouverture, au cours des dernières années, du gymnase Marie Paradis, de la médiathèque Françoise Sagan, et à la rentrée de septembre d’une crèche entièrement rénovée. Et je suis particulièrement heureuse ce soir, de pouvoir vous annoncer le lancement des travaux de l’ancienne chapelle Saint-Lazare, qui viendront parachever la réhabilitation de ce quartier emblématique au cœur du 10e.

Je pense enfin à notre espace public. Du canal Saint-Martin aux berges désormais piétonnes de la Seine, de nos rues à nos boulevards. Cet espace public, nous lui consacrons toutes nos forces, pour améliorer sa propreté, pour lutter contre les incivilités qui le dégradent, pour diminuer la place dédiée aux automobilistes, et y augmenter celle des piétons et des cyclistes.

Ces piétons, de tout âge, ces cyclistes occasionnels ou quotidiens, c’est pour eux, c’est pour vous, Mesdames et Messieurs, que nous menons le combat d’une ville aux mobilités plus douces et plus durables. Avec les pistes du Réseau express vélo, qui seront les artères cyclables du Paris de demain, et dont nous lançons cette année le chantier dans le 10e, du boulevard de Strasbourg à celui de la Chapelle.

Avec également l’extension progressive de la gratuité des transports en commun, annoncée par Anne Hidalgo, pour les seniors, pour les personnes à mobilité réduite, pour les jeunes enfants jusqu’à 11 ans, dès la rentrée prochaine.

Parce que c’est le cœur de nos préoccupations, la mère des batailles, nous poursuivrons également notre combat pour le climat et l’environnement. Avec Anne Hidalgo, nous avons la conviction que l’échelon local, celui de nos quartiers, de nos arrondissements, de notre ville, est l’échelon pertinent pour initier des changements tangibles et déterminants dans nos pratiques quotidiennes. Pour respecter mieux nos biens communs : notre air, notre eau, notre planète.

C’est pour cela qu’Anne Hidalgo a proposé d’engager notre ville dans un grand plan dédié à la lutte contre le dérèglement climatique. C’est pour cela que nous avons lancé des journées sans voitures. C’est pour cela que nous aurons planté 20 000 arbres sur la mandature, que nous végétalisons nos toits, et que nous développons l’agriculture urbaine. C’est pour cela, bien sûr, que nous renouvelons nos méthodes de tri sélectif.

Et dans le 10e, nous mettons toute notre énergie à faire de notre arrondissement un véritable laboratoire des initiatives écoresponsables. Dans nos écoles, nous luttons contre les îlots de chaleur en créant des « cours oasis », fraîches et vertes. Ce sera bientôt le cas à l’école Boy-Zelenski.

Dans nos quartiers, nous luttons contre l’obsolescence programmée, en organisant des rencontres dédiées à la réparation de tous les objets de notre quotidien. Et rue de Paradis, bien sûr, nous luttons avec vous contre le gaspillage et pour réduire radicalement notre production de déchets.

Mais ces combats, Mesdames et Messieurs, ne seraient rien sans celui, essentiel, du soin et de l’écoute apportés à toutes et tous. Notre ville, nos arrondissements, ne sont pas faits que de pierres et de bitume, de monuments ou de jardins.

Ils sont d’abord et avant tout faits par vous, par la vitalité, par la mixité, par le dynamisme qui sont les vôtres et qui font du 10e ce territoire bouillonnant, chaleureux et humain. À chaque étape de la vie, nous entendons accompagner toutes et tous, vers un mieux vivre-ensemble.

Je pense aux jeunes familles, pour lesquels nous ouvrons de nouvelles crèches, rue du faubourg du Temple, je le disais, mais aussi bientôt rue du faubourg Saint-Martin, et dans l’Hôpital Saint-Louis. Nous en rénovons aussi, comme à Alban Satragne ou à Louis Blanc.                                            

Pour nos jeunes enfants, notre municipalité consacre d’importants moyens, aux côtés de l’Éducation nationale. Et je tiens à saluer les professeurs de la ville de Paris et les responsables éducatifs de la ville, qui sont au cœur de leur éducation artistique, culturelle et sportive.

Je sais aussi que beaucoup d’entre vous éprouvent des difficultés à se loger. C’est pour vous que nous développons autant que nous le pouvons – je le disais tout à l’heure – la place du logement social. C’est pour vous que nous luttons contre les meublés touristiques illégaux, afin que nos quartiers ne se vident pas de leurs habitants.

Je pense encore au lien intergénérationnel, entre jeunes et moins jeunes, avec le programme « Un toit en partage » qui incitera les retraités isolés à partager leur logement avec des étudiants ou de jeunes travailleurs. Et, je souhaite que nos aînés, notamment les plus isolés, puissent trouver présence, aide et réconfort, à travers le programme « Paris en compagnie », que vient de lancer la Ville de Paris.

Je pense enfin à la solidarité que nous mettons en œuvre notamment en direction des sans-abri, épaulés par nos associations, et grâce à l’engagement déterminé de la Maire de Paris.

Anne Hidalgo a voulu ouvrir l’Hôtel de Ville et nos mairies aux plus fragiles d’entre nous.

Et je suis fière que la mairie du 10e participe à cet hébergement, mette en œuvre cette fraternité, en consacrant les anciens locaux de son tribunal – plus de 400 m2 juste sous nos pieds – à un centre d’accueil pérenne, géré par la Croix Rouge.

Celui-ci ouvrira dans les prochaines semaines, comme le centre de la rue de Nancy, pour lequel nous nous sommes engagés avec détermination, aux côtés d’Emmaüs Solidarité.

Oui, familles, jeunes, seniors, quelle que soit votre situation, c’est vous tous qui êtes notre arrondissement et notre ville. Et, parce que nous en sommes conscients, parce que nous savons ce que Paris vous doit, nous demeurons à chaque instant à votre écoute, pour faire de vos combats les nôtres. En soutenant la vie de quartier, la vie citoyenne, la vie associative, culturelle, sportive, les réseaux d’économie circulaire, d’économie sociale et solidaire.

En vous faisant confiance aussi en vous donnant directement la parole et les commandes, depuis 2014, à travers le Budget participatif, dont les projets voient progressivement le jour, et qui continuent d’être déposés pour l’édition 2019.

Nous menons tous ces combats avec vous et pour vous. Nous qui avons été élus pour prendre soin de vous, de notre arrondissement et de notre ville, nous vous disons que c’est ensemble que nous construirons du solidaire, du mieux-vivre, du collectif. C’est ensemble que nous poserons les bases de notre avenir commun.

Je ne dévierai pas de ce cap, nous ne dévierons pas de ce cap. Je sais mon équipe municipale, vos élus, mes collègues, mobilisés et déterminés à le maintenir, et je veux ici les en remercier.

Sachez que la présence, la proximité, l’écoute, le partage, la considération, la détermination sans relâche, sont les valeurs auxquelles je crois, sont ma responsabilité, fondent mon engagement pour le 10e et pour vous tous.

Mesdames et Messieurs, à toutes et à tous, à notre 10e arrondissement, que j’aime tant, je voudrais souhaiter une très belle et heureuse année 2019. Une année qui, je l’espère, je le souhaite de toutes mes forces et je m’y emploierai résolument sera pour vous – sera pour nous – celle de la fraternité, celle de la cohésion, celle du commun.

Je vous remercie.



Dernière mise à jour le jeudi 24 janvier 2019
Crédit photo : Antoine Meurant

Restez connecté

Lettre d'information du 10e arrondissement

Pour suivre l’actualité de votre arrondissement, inscrivez-vous à la newsletter !

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris

Restez connecté