Centenaire 1914-1918 : retrouvez les soldats parisiens morts pour la France

Contrairement à la grande majorité des autres communes françaises, Paris ne disposait jusqu’ici d’aucun monument listant les noms de ses morts tombés lors de la Première Guerre mondiale. À l'occasion du centenaire de la Grande Guerre, la Ville de Paris a comblé ce manque.

Si des projets ont été envisagés pendant l’entre-deux-guerres, aucun n’avait dépassé le stade des études, et seuls l'Arc de Triomphe avec la flamme du Soldat inconnu, et le monument À la gloire de l’armée française du Trocadéro réalisé en 1956 commémoraient les soldats parisiens. Mais ni l'un, ni l'autre ne listent les noms des soldats disparus.

Retrouvez ici le programme des hommages rendus dans le 10e arrondissement à l'occasion des célébrations du centenaire de l'Armistice du 11 novembre 1918.

Un monument virtuel

Après décompte et croisement de plusieurs sources, le nombre de morts parisiens du fait de la Première Guerre mondiale a été estimé à 94 415.

La Ville de Paris a souhaité commémorer leur sacrifice par la création d’un monument virtuel.

Ce "monument" a été rendu possible grâce au rapprochement opéré dès 2005 entre la Ville de Paris et l’université Paris I Panthéon-Sorbonne. Une équipe du Centre d’Histoire sociale du XXe siècle de l’université Paris I, dirigée par le professeur Jean-Louis Robert, soutenue financièrement par la Ville de Paris, a effectué durant de nombreux mois un travail de croisement et de recensement à partir d’une source principale, les Livres d’or des mairies d’arrondissement.

Dans ces registres, accessibles seulement sur demande, les familles parisiennes et les autorités locales ont fait inscrire entre 1919 et 1939 les noms de leurs parents et des résidents de chaque arrondissement morts pour la France.

Le nombre de soldats parisiens Morts pour la France est cependant amené à évoluer en fonction des actualisations régulières opérées à la demande des familles.

Ainsi, dans le 10e, a été ajouté, à l'occasion du centenaire de l'Armistice du 11 novembre 1918, le nom de Monsieur Roger, Henri Guilbert, natif du 10e arrondissement, récemment ajouté dans le livre d'or 1914-1918 de la Mairie, suite à l'attribution de la mention "Mort pour la France" qui lui a été faite le 25 janvier 2018 par l'Office national des anciens combattants et victimes de guerres.

Les informations fournies par le monument virtuel

Pour chaque soldat (lorsque le renseignement était disponible dans les sources), le monument indique son identité (nom, prénom-s), son unité d’appartenance, la date de sa mort, le lieu du décès et le département du décès, le ou les arrondissements où son nom a été retrouvé.

Ainsi, des recherches peuvent être aisément effectuées sur ces différentes informations.

Pour conserver au site l’allure d’un monument aux morts, des informations concernant le grade, la cause de la mort, l’adresse parisienne ne peuvent pas être directement consultées. Certaines de ces informations pourront être retrouvées en consultant la fiche nominative du mort disponible sur le site Mémoire des hommes. D’autres devront faire l’objet d’une demande au gestionnaire du site.

Des contenus éditoriaux permettent également de situer le contexte historique.

Enfin, une carte recense tous les lieux de mémoire (plaques, statues, chapelles de certaines églises...) existants à Paris.

Ce site est évolutif et participatif, chaque Parisien pourra compléter les informations qui y sont données.

Cent ans après : un Monument aux Morts parisiens

Entre 1918 et 1925, près de 30 000 Monuments aux Morts de la Grande Guerre ont été édifiés en France. Si Paris compte de très nombreux lieux de souvenir, aucun d’eux ne rassemblait l’intégralité des noms des 94 415 Parisiens morts au combat et des 8 000 disparus.

Cent ans après, Paris inaugure son Monument aux Morts. Le dimanche 11 novembre 2018 a vu l'inauguration par Anne Hidalgo, Maire de Paris, du premier Monument aux 94 415 Parisiens morts pour la France pendant la Grande Guerre.

Apposé sur le mur d’enceinte du cimetière du Père Lachaise, le long du boulevard de Ménilmontant, il s'agit d'une plaque de 280 mètres de long sur 1,30 mètre de haut, qui liste tous les morts parisiens.

Dernière mise à jour le jeudi 28 février 2019
Crédit photo : Caudrilliers / Excelsior - L'Equipe / Roger-Viollet

Restez connecté

Lettre d'information du 10e arrondissement

Pour suivre l’actualité de votre arrondissement, inscrivez-vous à la newsletter !

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris

Restez connecté